Willkommen auf der Website der Gemeinde Satigny



Sprungnavigation

Von hier aus können Sie direkt zu folgenden Bereichen springen:
Startseite Alt+0 Navigation Alt+1 Inhalt Alt+2 Suche Alt+3 Inhaltsverzeichnis Alt+4 Seite drucken PDF von aktueller Seite erzeugen


événement suivant

Le poids public

 

Originellement placé à côté de la "Maison du Coiffeur" (maison Latina, démolie en 1984), l'appareil de pesage émigrera lors de cette démolition, sur son emplacement actuel où il termine sa vie devant une cave qui a déjà achevé la sienne !

Mis à part sa fonction première, peser les récoltes, et même s'il n'a jamais servi à peser les gamins partis en course d'école, il a tout de même connu quelques heures de gloire.

Le dimanche 29 juillet 1894, la 4ème Fête de la Fédération des Musiques de Campagne eut lieu à Satigny. Les sociétés, fanfares et chorales, arrivées principalement par le train, devaient se rendre en cortège depuis la gare de Satigny jusqu'à Choully dans la campagne Lullin, (château de Choully) où allait se dérouler les festivités, incluant un banquet de 800 convives. L'ensemble de ces musiciens et choristes devait impérativement être reçu et désaltéré avant la rude montée de Choully sous un soleil de plomb !

Dans ce but, le poids public avait été transformé en "fontaine à vin" sur la chèvre de laquelle trônait un écriteau : "Eau de Satigny"! On sait, d'après les échos qui en ont été faits, que jamais le poids public de Satigny n'eut autant de visiteurs et de succès que ce jour là ! "Satigny, Peney et Choully avaient mis une véritable coquetterie à décorer chemins et maisons...avec de nombreux arcs de verdure".

Officiellement la fête, commencée à 5 heures le matin de ce dimanche par une salve d'artillerie (tir des "boîtes") devait se terminer à 21 heures par un embarquement magnifique de la campagne Lullin, mais il est vrai qu'après toutes ces libations...il fallait encore rejoindre la gare à pied et qu'un dernier arrêt désaltérant à "l'eau de Satigny" (au poids public) s'imposait en descendant !

La tradition a perduré, puisqu'en 1960 lors d'une nouvelle réunion des Musiques de Campagne organisée à Choully, la fontaine des Ormeaux (actuel domaine de Choully) avait elle aussi été transformée en débit de "lait d'octobre", avec comme épitaphe : "Le vin de nos coteaux, le vin qu'il vous faut"!

Groupe de Recherches Historiques

arcs de verdure
 

vers l'aperçu



imprimer PDF